Le solfège comme meilleur outil d’apprentissage musical

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Pour beaucoup de gens, on n’a pas besoin de maîtriser le solfège pour être un bon musicien. Il faut dire que les artistes légendaires comme Jimi Hendrix n’ont aucune base en matière de théorie musicale. Pourtant, ils sont au sommet du succès. Prendre des cours de musique pour apprendre le solfège est-il donc une vraie perte de temps ? La réponse est non. C’est même le moyen le plus sûr d’atteindre l’excellence.

Le solfège pour maîtriser facilement un instrument de musique

Commencer l’apprentissage un instrument de musique avec par des cours de théorie musicale est une méthode efficace. Certes, elle est loin d’être la plus facile. Toutefois, les connaissances acquises par le futur musicien durant les cours de solfège lui permettent de jouer avec plus d’habileté, de précision et de professionnalisme. En sachant lire les notes et les indices concernant les rythmes et la mélodie, il est à même de déchiffrer une partition en un rien de temps. Un musicien qui connaît bien sa leçon de solfège a une manière originale d’exécuter un morceau. Il ne compte pas uniquement sur sa capacité d’écoute et ses émotions. Il fait aussi preuve de réelles compétences, ce qui lui permet de sortir quelque chose d’extraordinaire. En somme, il joue de façon tout à fait professionnelle. Grâce à ses connaissances approfondies en solfège, un apprenti musicien a aussi les chances de progresser plus vite. Puisque le déchiffrage de la partition ne constitue plus le moindre souci pour lui, il n’aura pas peur de s’attaquer à n’importe quel registre. C’est au niveau de l’exécution qu’il doit travailler fort. L’apprenti musicien a ainsi toutes les chances de devenir un grand musicien qui va à son tour donner des cours de musique.

Le solfège comme arme de prestige pour les compositeurs talentueux

Une fois de plus, les avis divergent en ce qui concerne la nécessité du solfège dans l’art de la composition musicale. Un compositeur a-t-il réellement besoin d’écrire des notes ou de comprendre ce qu’est la gamme mineure ou bien l’accord septième? D’un point de vue pratique, ce n’est pas une nécessité absolue. La maîtrise de la théorie musicale peut même constituer un handicap pour un compositeur. Avec toutes les connaissances à sa possession, il aura tendance à devenir perfectionniste. Du coup, l’originalité de son œuvre n’est plus garantie. En revanche, un compositeur qui ne connaît aucune leçon de solfège et qui n’a jamais suivi des cours de musique est à même de créer une belle mélodie. Il use seulement de son talent et de ses émotions, qui sont d’ailleurs ses principales sources d’inspiration. Cependant, le solfège est un langage universel dans le monde de la musique. En effet, écrire une partition est pour un compositeur un moyen simple et pratique de communiquer sa nouvelle création aux autres musiciens. Cela lui permet également de lutter contre les oublis. Il est à même de mémoriser chaque mélodie qui passe dans sa tête. Le fait de maîtriser le solfège permet également à un compositeur de briser les blocages. En effet, s’il lui manque quelques harmonies pour terminer un morceau, il va facilement trouver une suite logique aux accords déjà en place.         

Fil RSS des articles de ce mot clé